Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abyss-ex-pressions

Abyss-ex-pressions

Des tournois de Slam au rap en passant par la prose. Premières scènes à Reims, je m'amuse à Nice depuis peu;-)

Publié le par Abyss
Publié dans : #La grosse pensée du jour
Dimanche 9 avril 2017 - La grosse pensée du jour - Les mots

Il y a ces mots que nous laissons sur le papier

Pour nous en débarrasser ou juste pour oublier.

Parfois ils sont à l’origine d’un sourire enjoué

Ou parfois ils sont juste des larmes qui ont coulé. 

Il y a ces mots qu’on a couchés sur le papier

Pour qu’ils soient trouvés, lus et conservés:

Il y a dans ces mots des trésors cachés.

Ils portent nos espoirs, nos rêves, nos douleurs

Tout ce qui fait ce que nous sommes,

Que la vie soit en noir et blanc ou en couleur.

Il y a ces mots à jeun ou après avoir bu trop de rhum.

Il y a les mots des femmes que ne décryptent pas les hommes,

Et les mots des hommes qui ennuient ou font rougir les femmes.

J’aime ces mots qui relient leurs âmes.

Il y a ces mots que nous voudrions utiliser et partager,

Mais aussi ceux que nous détestons employer.

Il y a ces mots qui se sont envolés,

Ceux qui ont dépassé notre pensée,

Ceux qui nous ont torturés.

Il y a ces mots qui nous ont fascinés,

Ces mots des autres qui nous ont galvanisé.

Il y a ces mots qu’on a murmurés et ces mots qu’on a hurlés.

Il y a ceux du secret, 

Ceux qui expriment nos regrets.

Il y a ces mots que l’on devrait raturer

Et ces mots qui ont tellement de sens, 

Que l’on doit tout tenter pour les protéger.

Il y a ces mots que l’on pense et lorsqu’on les lance

Ils n’ont plus trop d’intérêts.

Il y a ces mots qui dansent, qui chantent 

Ces mots de science parfois immense. 

Il y a ces mots de l’enfance, de l’innocence

Il y a ces mots que l’on pense, mais qu’on ne dit pas.

Il y a ces mots d’amitié, d’amour, d’humour

Il y a ces mots de haine, de peine, de gêne.

Il y a ces mots que l’on n’écoute pas

Et les mots suivants que l’on ne comprend pas,

Peut-être parce que ces mots sont fous.

Vous savez, ces mots râleurs qui nous molestent, 

Ces moralisateurs peu modestes.

Il y a ces moqueurs en finesse,

Et ces moteurs à réaction

Qui nous aide à trouver la motivation.

Il y a ces mots qui prennent la tête

Ces mots qui marchent à faire mal aux mots laids.

Ces moquettes que l'on fume qui nous feraient peindre comme Monnet,

Sauf que nos toiles ne vaudraient pas grandes monnaies!

Mais ça m’horripile, pour continuer ce texte, il m’est difficile

De trouver de nouveaux mobiles,

Mes mots ramollissent,

Car mes mots tôt sont mots tard. 

Ne m’en voulez pas si je crache mes molards

Je fais ce que je peux, 

J’écris juste avec mes mots.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog