Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abyss-ex-pressions

Abyss-ex-pressions

Des tournois de Slam au rap en passant par la prose. Premières scènes à Reims, je m'amuse à Nice depuis peu;-)

Publié le par Abyss
Publié dans : #Slam

Dans mes rêves quand je lève

Les yeux vers le ciel,

Il y a des paillettes

Qui brillent couleur miel.

Je t'y croise, magicienne en quête d’aventures.

Tu m’invites à être de la partie.

Évidemment que je te suis, bien sûr!

Tu respires l’air pur sous belle lune

Couchée dans les dunes

Cachée sur Neptune!

Tu me souris en admirant la lagune!

Captivé par le spectacle,

J’oublie les obstacles,

J’oublie ceux qui se prennent pour des oracles.

S’ils croient à la débâcle,

Sans naïveté, je crois encore aux miracles.

J’en prends plein les tripes

En équilibre sur le fil du temps,

Libre de limites,

Je rêve à vive allure.

J’quitte vite l’orbite!

Ta poussière magique,

C’est de la dynamite!

J’quitte vite la logique tragique,

J’rêve à vive allure

À la recherche du bonheur comme Épicure!

Ta joie m’a pincé pour que je m’en assure.

Dans ton regard: Comme un éclair de victoire!

C’est jubilatoire d’atteindre la vitesse lumière

Sans se soucier de la trajectoire!

Ce n’est pas rédhibitoire

De vouloir te revoir

Quand tu t’agites et t’électrises

Dans la matière noire.

J’aime cette croisière,

Est-ce si difficile à croire?

Fière magicienne, tu voyages sans valise!

La nature, son architecture tout entière est ton église.

Je réalise seulement que notre vitesse se stabilise.

Au détour d’un nuage cosmique,

Ta baguette magique est tombée à mes pieds.

Tu es entrée en crise de sourires, mais ce qui me grise

C’est que tu m’as transformé en grand ours polaire.

Tu viens de me donner mon passeport pour une nouvelle course interstellaire.

Nous voilà à l’assaut de la Voie lactée,

Tu m’as expliqué

Qu’il était impossible de se rater.

Le départ est donc fixé à une heure imprécise.

C’est ton petit côté indécise

Ou pas trop pressée!

Pourtant impatiente,

Tu n'aimes pas l'attente,

Tu n'aimes pas le vol stationnaire,

Te donne-t-il le mal de plaire?

Toi qui aurais déjà vogué sur toutes les mers.

Pourvu que tu chavires

Si j'improvise un sourire

Pour venir toucher le tien

Du bout des lèvres.

Depuis que je te parle, j'en rêve...

Traits pour traits,

Je dessine ton visage à la craie

Sur le tableau noir du cosmos.

Minuit intersidéral: Toi,dame magie et l’ours que je suis s’enfuient sans boussole,

Sans carte, sans plan, sans jouer de rôle.

L'aventure sera folle!

À cet instant, anges et démons pactisent, boivent le même alcool,

Ils se confondent et jettent leurs auréoles boréales sur la planète.

L’Olympe les jalouse et en tremble de tout son corps Céleste.

Dans l’espace,

Tout est clair, tout s’éclaire,

Nul besoin de l’art divinatoire,

Pour savoir

Qu’au bout de ce couloir dans lequel

Parfois nous nous sommes damnés,

Il y a un peu d’espoir.

Un peu d'espoir d’aller voir si nous trouverons notre balançoire

Pour nous y asseoir,

Main dans la main,

Et du matin au soir, recevoir

La tendresse de tes caresses.

Et te les rendre à l'infini

Sans que jamais cela ne cesse,

Et que le phénix renaisse.

 

La cerise sur le gâteau:

Des étoiles filantes s’embrasent lorsque l’on s’enlace.

Des soleils s’allument lorsque l’on s’embrasse

Sous ces arcs-en-ciel, qui naissent aux confins de l'espace,

Qui naissent du feu céleste de ces pluies de météorites de liesse

Du sourire que je trouve dans ta voix,

D'une douche prise contre toi.

 

Notre navire a certes hissé ses voiles,

Or nous n'en sommes encore qu'à la porte des étoiles.

J'en ai le cœur qui tremble d'envie.

Ensemble, notre univers, nous le dessinerons avec goût.

Il s'offre à nous, et nos crayons en deviennent fou.

 

Mais tout ceci,

Était-ce un songe ou la réalité?

Mais tout ceci,

Était-ce une illusion ou la vérité?

Je viens de me réveiller, quelque peu ahuri

Couché dans mon hamac sous un magnifique ciel étoilé.

Étais-je obligé de ne plus rêver?

Car mon voeu était simple: ne pas m’arrêter!

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai décidé de rêver éveillé.

Si je me suis endormi,

J’veux vivre sans avoir l’impression de gâcher la magie.

 

Abyss. (Teddy G.)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog